Actualité
Biographie & CV
Démarche
Paysages
Peindre la Chair
Peintures Murales
Buon Fresco
Bibliographie
Contact


COLLOQUE


" La Peinture Américaine. Hopper, Pollock et leur héritage"

les 11 et 12 janvier 2013, à l'IESA, 5 avenue de l'Opéra, Paris


hooper
Edward Hopper " Bureau dans une petite ville" 1953 © Metropolitan Museum of Art ( RMN)

Les 11 et 12 janvier, l'Institut Études Supérieures des Arts a organisé et accueilli à Paris un colloque international sur "La peinture américaine. Hopper, Pollock et leur héritage". Le colloque, dirigé par Isabelle Bonzom, peintre et historienne de l’art, a porté sur deux figures importantes de la peinture américaine: Hopper à l'occasion de la rétrospective qui lui est consacrée au Grand Palais et Pollock pour l’anniversaire de sa naissance.

Ces deux journées riches et intenses de rencontres et d'échanges ont eu un grand succès. Elles ont réuni des intervenants venant de diverses disciplines et de différents pays (Grèce, Italie, Grande-Bretagne, États-Unis et France). Tous chercheurs actifs dans leur domaine, ces artistes, historiens de l'art, critiques, philosophes ou conservateurs ont communiqué le fruit de leur réflexion, débattu entre eux et répondu aux questions d’un public nombreux. Parmi les conférenciers, Ann Hindry, Pierre Sterckx et Demosthènes Davvetas, Gail Levin, Fabrice Hergott et Isabelle Bonzom ont parlé de leur expérience unique et précieuse avec des artistes américains de différentes générations. Les intervenants ont abordé des thèmes, comme le corps, le sexe ou le territoire, toujours actuels dans une société américaine encore très puritaine, en proie au questionnement et en recherche constante d'identité. Une société pluriculturelle attachée à sa terre et à son image, mais désirant régulièrement repousser les limites.

Dans la salle, le public, composé d'étudiants de l'IESA, d'anciens élèves, de professionnels du marché de l'art, d’artistes et d’amateurs d'art, a apprécié la grande qualité des communications, leur diversité de style et de propos.

En outre, ce colloque est le premier événement retransmis en direct par l'IESA. Le public en salle s'est ainsi étoffé d'internautes basés notamment aux États-Unis et au Costa Rica. L’enregistrement des 12 conférences de ce colloque international et interdisciplinaire était disponible sur Livestream et sur le site de l’IESA.

Ann Hindry en conférence

Pierre Sterckx, Démosthènes Davvetas, Gail Levin et Isabelle Bonzom


Programme du colloque

Vendredi 11 janvier :

Matinée,

Laurence Debecque-Michel
« Hopper et ses pairs : résonances et relations de sa peinture dans le contexte pictural américain et européen »

Elena Lespes Munoz
« L’univers hopperien : Espaces de l’intériorité »

Gail Levin
« Where Life Meets Art: The Iconography of the Couple in Edward Hopper » (« Quand la vie rencontre l’art : l’iconographie du couple chez Edward Hopper »)

Après-midi,

Ron Peck
« Before and After : Edward Hopper and the movies » (« Un avant et un après : Edward Hopper et le cinéma »)

Eurydice Trichon-Milsani
« L’image au punctum : l'irrésistible appel de l'au-delà du tableau »

Isabelle Bonzom
« American Icons with a French touch : Hopper et Fischl, les plus français des peintres américains » .

Fabrice Hergott
« L’Amérique de Christopher Wool »


Samedi 12 janvier :

Matinée,

Isabelle Bonzom
« Paysage américain, une nouvelle sensation d’espace »

Gail Levin
« Jackson Pollock, Lee Krasner, and a New Concept of Nature » (« Jackson Pollock, Lee Krasner et un nouveau concept de Nature »)

Diego Scalco « Symbolisation ou abstraction ? Les voies de la peinture chez Jackson Pollock »

Après-midi,

Ann Hindry
« L'effet Pollock et ses ondes de choc »

Pierre Sterckx
« Après Pollock : Mehretu, le big bang et la disparition »

Table ronde avec Ann Hindry, Pierre Sterckx, Gail Levin, Demosthènes Davvetas & Isabelle Bonzom


Interventants du Colloque :

Gail Levin est historienne de l’art, Distinguished Professor au Baruch College, the City University of New York. Elle est spécialiste d’ Edward Hopper et de Lee Krasner. Elle a été responsable des collections Hopper au Whitney Museum. Elle est l’auteur de la biographie et du catalogue raisonné de Hopper et de la biographie de Lee Krasner.

Fabrice Hergott est historien de l’art et conservateur du Patrimoine. Il est directeur du Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris. Il a été conservateur au Musée National d’Art Moderne et directeur des musées de Strasbourg. Commissaire de rétrospectives majeures, il est notamment spécialiste de l’œuvre de Christopher Wool.

Ann Hindry est critique et historienne de l’art. Elle a été la rédactrice en chef de Artstudio. Elle est l’auteur de nombreux ouvrages sur l’art américain, notamment sur le critique d’art Clement Greenberg, le galeriste Leo Castelli ou des artistes comme Jackson Pollock, Frank Stella et Sol LeWitt. Elle est actuellement conservateur de la collection Renault.

Pierre Sterckx est historien et critique d’art. Il est commissaire d’exposition. Il a notamment co-organisé l’exposition « Turbulences » à l’Espace culturel Louis Vuitton. Auteur de plusieurs livres, il a publié « 50 géants américains » aux Éditions Beaux-Arts Magazine. Il a été professeur à l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris et à l’IESA.

Laurence Debecque-Michel est critique d’art et historienne de l’art. Angliciste de formation, elle a soutenu une maîtrise sur Edward Hopper et a publié en 1992 un premier ouvrage sur cet artiste, aux Editions Hazan. Depuis, elle tient régulièrement des conférences sur l‘art américain. Son livre « Hopper et l’art américain » vient de paraître aux Éditions Ligeia.

Ron Peck est un cinéaste anglais. Il s’intéresse aux espaces, aux situations et aux temps intermédiaires. Il réalise fictions et documentaires, notamment « Edward Hopper » (1980) récemment restauré et réédité par le British Film Institute. Il y explore l’oeuvre du peintre américain avec la collaboration de Gail Levin. Parallèlement, il enseigne et écrit.

Eurydice Trichon-Milsani est écrivain et poète. Elle est aussi docteur en histoire de l'art et professeur à la Sorbonne. Elle est l’auteur de « Au Musée National d'Art Moderne » et « Dufy » chez Hazan. Commissaire d'exposition, elle a imaginé, notamment, l'exposition « Voyageur sans boussole. Sur les traces de Dubuffet » au Centre Georges Pompidou.

Isabelle Bonzom est peintre et historienne de l’art. Auteur du livre « La fresque, art et technique », elle enseigne l’art moderne et contemporain à l’IESA. Elle donne des conférences au Musée National d’Art Moderne, à la National Gallery of Art à Washington, à la New York Academy of Art et au Baruch College. Elle est spécialiste de l’artiste Eric Fischl.

Demosthènes Davvetas est artiste, auteur, critique d'art et professeur d'esthétique. Il est aussi conseiller culturel du 1er ministre de la république hellenisque.

Diego Scalco est docteur en Esthétique et Sciences de l’art, chargé de cours à l’UFR d’arts plastiques de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur la genèse des différentes formes d’art abstrait et sur les relations qui s’y tissent entre le beau et le sublime. Son travail se concentre notamment sur Pollock et l’expressionnisme abstrait.

Elena Lespes Munoz est diplômée d'un master recherche de l'université Denis Diderot (Paris VII) en art et esthétique, son étude porte sur l'œuvre d'Edward Hopper. Elle collabore actuellement à la revue d'art contemporain area.

Pierre Sterckx, critique d'art et Fabrice Hergott, directeur du Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris


Retour